Publié le 03/07/2017

Visite d’une maison contemporaine et atypique réalisée par Thierry Taquet


Salon et salle-à-manger de la maison de Saint-Ouen réalisée par Thierry Taquet

A la périphérie du célèbre marché aux puces de Saint-Ouen, dans une petite rue calme de la ville, une façade toute simple ne paie pas de mine. Pourtant, une fois la porte franchie, on entre dans une superbe maison de 180 m2. L’architecte d'intérieur Thierry Taquet s’est occupé de la rénovation complète de cette habitation aux nombreuses particularités.

 De la boutique de la maison de Monet à Giverny à des boulangeries, en passant par des bureaux et des maisons de particuliers, Thierry Taquet s’occupe de tout type de chantiers. L’architecte d’intérieur, dont l’entreprise l’Atelier Taquet créée en association avec un architecte DPLG a plus de vingt ans, s’est d’abord lancé dans un BTS d’électronicien avant de présenter des sculptures aux Beaux-Arts et à l’école Camondo. Sélectionné pour les deux formations, il choisit l’école Camondo : « ce qui m’intéressait et ce qui m’intéresse toujours c’est de relier la technique à quelque chose de créatif. C’est ce que l’école Camondo me permettait de faire, et c’est donc tout naturellement que je suis devenu architecte d’intérieur ». Thierry Taquet a gardé ce souci de la technique et quand il dessine ses projets, il va toujours le plus loin possible dans les détails. « Parfois, je dessine même les vis ! ». L’architecte a d’ailleurs donné des cours pendant 5 ans à l’école Camondo pour enseigner le dessin technique, le design et la morphostructure, qui permet d’appréhender les structures particulières à travers des sculptures.

 “La décoration doit être une évidence, elle doit embellir mais surtout être utile”

 Refusant de se définir par un style ou une spécialité, l’architecte met un point d’honneur à écouter les souhaits de ses clients. « Je crée un projet en fonction de la rencontre avec les clients, j’écoute ce qu’ils sont, ce qu’ils aiment et je dessine le style qui leur conviendra le mieux, comme un scénario. Je leur donne une direction mais la réalisation du projet se fait conjointement. Le plus important dans le métier d’architecte d’intérieur est de s’adapter tout en donnant une ligne directrice » raconte Thierry Taquet qui aime particulièrement garder l’identité d’un lieu tout en le remettant au goût du jour. « J’aime les choses intemporelles qui durent, et je ne suis pas les modes. J’aime aussi la simplicité et le bon sens dans la décoration, je n’aime pas les choses superfétatoires. Pour moi, la décoration doit être une évidence, utile et décorative à la fois».

L’architecte, qui aime par dessus tout restructurer un lieu et réorganiser la circulation au sein des espaces, a pu exercer pleinement ses talents dans la maison de Saint-Ouen. Les propriétaires ont fait appel à Thierry Taquet à la suite d’un coup de coeur pour son travail. « Avant d’acquérir la maison de Saint-Ouen, les propriétaires louaient un hôtel particulier que j’avais entièrement refait, pas spécialement pour eux car je ne savais pas qui habiterait cet hôtel particulier, et ils ont apprécié mon travail. Ils m’ont donc recontacté quand ils ont acheté la maison de Saint-Ouen ».  

Une maison très particulière, puisqu’elle est le résultat de l’assemblage d’une maison de rue et d’un grand atelier, organisés autour de deux patios. « Nous avons tout refait, jusqu’au plancher qui était en mauvais état, et nous avons repensé cette maison pour un couple dont les enfants ne vivent plus à la maison, avec une vraie circulation entre les espaces de vie et un accord parfait entre l’histoire de cette maison et les souhaits des propriétaires » nous raconte Thierry Taquet.

Lumière, transparence et circulation

Pour la rénovation de cette maison qui a duré 6 mois, les maîtres mots étaient donc transparence, lumière et fluidité dans la circulation des pièces. Les portes ne sont d’ailleurs  pas nombreuses dans la maison, et quand elles existent, elles se cachent sous l’apparence d’une porte de placard ou sont en toute en transparence en verre pour retrouver leur fonction première, isoler du bruit. Cela n’empêche pas la présence de différentes ambiances au sein de la maison, entre un studio où règne une ambiance de cirque et un salon très contemporain avec une bibliothèque style Mondrian faite sur mesure.

L’architecte et les propriétaires ont souhaité gardé les particularités de cette maison surprenante : tout le travail de rénovation et de reconstruction a été pensé pour mettre en valeur le béton brut, très présent dans toutes les pièces, les escaliers métalliques et les bacs aciers du plafond qui témoignent de la présence de l’ancien atelier.

Visite guidée avec Thierry Taquet

La visite de la maison débute par le couloir monochrome à l’ambiance à la fois apaisante et mystérieuse. Peint dans deux tons de verts (Calke Green et Breakfast Room de Farrow and Ball), il invite au voyage et crée un sas entre l’extérieur et la suite de la maison. Les soubassements ont été imaginés pour donner une impression d’ancienneté au couloir qui est en réalité tout neuf.

Pièce à part entière avec son canapé, il dessert trois lieux : deux studios indépendants situés au rez-de-chaussée de la maison, et le hall avec l’escalier menant au coeur de la maison.

Le lustre imposant, acheté chez Ikea, a été choisi pour donner du contraste entre son volume important et la petitesse du lieu. Les propriétaires étant férus de papiers peints, deux tableaux mettant en valeur du papier peint dessiné par Pierre Lardin pour Nobilis sont exposés dans l’entrée.

“L’idée avec ce couloir, c’était de créer la surprise. On est tout de suite embarqué dans une atmosphère, mais on ne sait pas quelle sera la suite de l’aventure”. Thierry Taquet

Couloir de la maison de Saint-Ouen réalisée par l'architecte Thierry Taquet

Papiers peints Nobilis

Le couloir, entre style industriel et style contemporain-chic

Une fois la porte du couloir franchie, on arrive dans une toute autre ambiance, à la fois industrielle en raison de la présence des murs bétonnés et de l’escalier métallique, mais aussi contemporaine et chic. Cette ambiance est notamment permise par le choix de matériaux nobles comme le parquet en chêne qui recouvre tout le sol de la maison, excepté la cuisine. La présence de nombreux objets d’art - peintures, sculptures et dessins - accentue le style chic et contemporain de la maison.

J’aime le contraste et cette maison en est pleine ! ” Thierry Taquet

Escaliers métalliques et béton, matériaux initiaux de la maison, sont mis en valeur dans cette maison designée par Thierry Taquet

Un bureau ouvert

L’escalier mène vers le salon et vers un grand bureau ouvert, qui donne sur le premier patio. La décoration du bureau a été entièrement pensée à partir de la pièce maîtresse du lieu, le bureau, chiné par la propriétaire. Assis à son bureau, le propriétaire peut profiter de la vue sur le premier patio. Au plafond, les bacs acier ont été intégrés à la décoration et permettent ainsi de garder l’esprit de l’ancien atelier.

Bureau de la maison de Saint-Ouen designée par Thierry Taquet

Bureau de la maison de Saint-Ouen designée par Thierry Taquet

Un salon contemporain baigné de lumière

L’escalier dessert également le salon d’une surface de 15m², situé en contrebas par rapport à la cuisine et la salle-à-manger. Contemporain, le salon est structuré par la présence d’une bibliothèque type Mondrian faite sur mesure, qui permet aux propriétaires d’exposer leurs oeuvres d’art. Situé entre le premier et le deuxième patio, le salon est baigné de lumière naturelle. Pièce centrale du premier étage, il mène au bureau mais aussi à la salle-à-manger.

Le salon de la maison de Saint-Ouen designée par Thierry Taquet

Le salon communique directement avec la salle-à-manger. Il est situé en contrebas car il faisait partie de la partie atelier, alors que la salle-à-manger et la cuisine sont situées dans la première maison. Au lieu d’effacer cette différence au niveau des sols, l’architecte et les propriétaires ont souhaité la mettre en valeur.

Salon donnant sur la salle-à-manger de la maison de Saint-Ouen designée par Thierry Taquet

Une cuisine et une salle-à-manger qui se répondent

La cuisine et la salle-à-manger, d’une superficie de 30m²,  sont les seules pièces de la maison à ne pas avoir un sol en chêne. Le choix s’est porté sur un grès cérame dans trois teintes de gris posé tel un parquet en points de Hongrie (en chevron). On retrouve toutefois le chêne dans la grande table (Le cèdre Rouge- qui trône au milieu de la salle-à-manger et les portes des placards sur-mesure de la cuisine et de la salle-à-manger sont également en chêne.

Le mur, d’un vert très clair presque blanc (Cooking Apple de Farrow and Ball), met en valeur les tableaux des propriétaires. “Il y a une jolie symétrie entre les deux espaces avec le toit en pente. Nous avons exploité cela en remplissant tout le mur de placards côté cuisine quand nous avons fait l’inverse côté salle-à-manger”.

La cuisine de la Maison de Saint-Ouen designée par Thierry Taquet

La salle-à-manger de la maison de Saint-Ouen designée par l'architecte Thierry Taquet

Au second étage, une suite parentale

La partie privée des propriétaires se situe au second étage. Elle comprend une chambre de 18m², une salle de bain et des toilettes. La chambre est ouverte sur les deux patios. Ici, l’architecte a imaginé des traits de scie dans les meubles de rangement pour casser le côté linéaires du placard et donner une perspective. Le bas des placards est peint dans différents beige. Le bas du mur du lit est peint à l’identique pour donner une impression de continuité.

La chambre parentale de la maison de Saint-Ouen designée par Thierry Taquet

Placards de la chambre parentale de la maison de Saint-Ouen designée par Thierry TaquetLa porte de la chambre à coucher est toute en transparence afin de ne pas isoler la pièce du reste de la maison, mais permet toutefois de couper le bruit éventuel en provenance du salon. Les rideaux ont été faits avec le tissu Sephora de Sanderson, disponible chez Au fil des Couleurs.

Chambre parentale de la maison de Saint-Ouen designée par Thierry Taquet

Dans la salle de bain, les miroirs situés en face de la grande baie vitrée donnant sur le patio reflètent la lumière. Un décor en vitrophanie Au fil des Couleurs, issu du décor panoramique Métrozoo, a été posé pour décorer les grandes baies vitrées.

Salle de bain de la maison de Saint-Ouen designée par Thierry Taquet

Des décors en vitrophanie opaque pour respecter l’intimité

Dans la partie privée, pour préserver les propriétaires du vis-à-vis, des vitrophanies ont été collées sur la vitre des toilettes et sur la vitre de la douche. Elles permettent à la lumière de passer tout en respectant l’intimité des propriétaires avec leur filtre opaque. Ici, les propriétaires ont choisi d’imprimer les motifs du décor panoramique Betsy d’Au fil des Couleurs.

Vitrophanie toilettes

Vitrophanie douche

Perspectives dans le cellier

Pour donner de la perspective dans le cellier, situé au rez-de-chaussée de la maison, le décor panoramique Urban Farm L.A représentant des caisses en bois vieillies de Rebel Walls a été posé.

Cellier de la maison de Saint-Ouen réalisée par Thierry Taquet

Les portes sont rares dans cette maison et quand elle sont présentes, elles le sont toujours de manière décalée. Après la porte en verre dans la chambre, la porte du cellier est quant à elle recouverte du papier peint Mosaic de la collection Geometric II de Cole and Son en vente chez Au fil des Couleurs.

Porte du cellier, maison de Saint-Ouen réalisée par Thierry Taquet

Un studio sur le thème du cirque

Au rez-de-chaussée toujours, les propriétaires ont souhaité aménager un studio indépendant avec salle d’eau sur le thème du cirque. Les bacs acier ont ainsi été repeints dans les couleurs du papier peint Cabaret de la collection Whimsical de Cole and Son.

La chambre du studio décoré avec le papier peint Cabaret de Cole and Son dans la maison de Saint-Ouen réalisée par Thierry Taquet

Le mur de la partie salon du studio est recouvert par le décor panoramique Nijeibabab de la collection Volume 2 d'Au fil des Couleurs, qui donne beaucoup de perspective à cette pièce étroite.

Le décor panoramique Nijeibabad de la collection Volume 2 d'Au fil des Couleurs décore le mur du salon du studio et lui apporte de la perspective. Maison réalisée par Thierry Taquet.

Vous pouvez retrouver toutes les réalisations et les coordonnées de Thierry Taquet sur son site internet.

Produits en rapport avec cet article