Publié le 29/08/2017

Visite des bureaux d’Etam décorés par Aurélie Keime, de l’agence Décodeuse


Les bureaux d'Etam décorés par Aurélie Keime, de l'agence Décodeuse. Ici, le papier peint panoramique Battered Wall de Rebel Walls, en vente chez Au fil des Couleurs.

Direction le siège d’Etam, grande chaîne de prêt-à-porter et de lingerie, à Clichy, en bordure de Paris. C’est Aurélie Keime, fondatrice de l’agence Décodeuse, qui a intégralement repensé la décoration de plusieurs espaces de travail du siège social de la marque, qui occupe un bâtiment de sept étages.

Décodeuse est une agence récente. Aurélie Keime l’a créée en 2015, après avoir travaillé dix ans dans les cosmétiques, chez L’Oréal puis chez l’Occitane, après sa  formation HEC. "Je faisais beaucoup de projets pour la famille et les amis, et depuis toute petite, je voulais être architecte. Je faisais des plans de maisons, de bateaux… ". C’est au moment des naissances très rapprochées de ses trois enfants qu’elle décide de changer de métier et de revenir à ce qui la passionne depuis toujours, poussée par son entourage. "Je ne regrette pas du tout, j’ai l’impression de ne pas travailler de la journée !" raconte-t-elle.

Le nom de Décodeuse lui vient facilement : "dans ce métier, on aide surtout les gens à exprimer leur souhait, d’autant plus que les sources d’inspiration sont de plus en plus nombreuses avec les magazines, les blogs, les réseaux sociaux tels qu’Instagram ou Pinterest. Je les aide à faire le tri et à trouver une décoration qui leur correspond vraiment, car la décoration intérieure reflète avant tout ce que l’on est. Une grande partie de notre travail est de décoder, décrypter les besoins et les souhaits de nos clients". Aurélie Keime s’assure aussi qu’il y ait une belle cohérence entre toutes les pièces une fois les ambiances choisies.

Un style frais, contemporain et cosy

Le style d’Aurélie Keime est frais, contemporain et cosy. "Je ne sais pas faire du baroque ou du Louis XVI, ce n’est pas moi. Ce que je trouve particulièrement chouette, c’est d’avoir une palette de styles assez large". Elle travaille par exemple actuellement sur un univers béton / cuir, un univers rose poudré et elle a également repensé l’identité des boulangeries de la Maison Landemaine dans une décoration autour du jaune. “Ce qui est essentiel pour moi, c’est que mes clients se sentent bien dans leur intérieur, je propose souvent des ambiances cosy. J’ai habité en Norvège durant mes études et j’adhère totalement à l’esprit slow life, à l’importance d’avoir une décoration qui nous ressemble pour pouvoir se ressourcer”.  La décoratrice d’intérieur insiste également sur la notion d’équilibre dans la décoration : “Je n’aime pas quand c’est trop vide, ni quand c’est trop chargé. Il y a un savant dosage à respecter dans la décoration, et c’est quand on arrive à cet équilibre que c’est satisfaisant”.

Aurélie Keime, qui a également réalisé des projets pour Café Pinson, Bouygues et Estée Lauder, travaille aussi avec les particuliers. "Mon seul critère, c’est que les clients soient sympas ! Si je ne le sens pas, je ne le fais pas et je redirige les gens vers des amis architectes d’intérieur. La décoration passe par l’émotion, s’il n’y a pas un bon feeling, ça ne marchera pas ni pour moi, ni pour les clients. Il est essentiel qu’on s’entende bien et qu’on se comprenne pour que le client soit satisfait, et moi aussi par conséquent !"

Les bureaux d’Etam, stylés et décontractés

Nul doute qu’avec la directrice générale du prêt-à-porter et de la lingerie d’Etam et l’architecte qui s’occupe des boutiques d’Etam le feeling est passé ! “Elles ont adhéré à tout ce que j’ai proposé dans un esprit un peu branché comme dans les restaurants à Paris. Car fournir des vêtements et des accessoires c’est offrir un style, il est donc essentiel que leur lieu de travail ait également du style” poursuit la décoratrice.

Aurélie Keime a d’abord commencé dans un premier temps par refaire la salle de formation dans laquelle les responsables de magasins viennent pour une semaine de formation.  Elle s’est récemment attaquée au deuxième étage, où l’on trouve des boxes, une cafétéria, des salles de réunion et des salles de coworking. Elle commencera en septembre un autre étage du siège de la marque.

Le brief d’Etam était très simple : "Ils voulaient travailler autrement, que les lieux soit plus créatifs, plus collaboratifs, plus conviviaux et décontractés. Ici, ce sont des stylistes et des graphistes plutôt jeunes qui travaillent dans beaucoup d’open spaces vitrés. L’idée était que les bureaux ressemblent à tout sauf à des bureaux !"  Visite guidée.

L’une des quatre salles de coworking

"Pour cette salle avec trois espaces, table-banc, table et tabourets et coin canapé, nous voulions une pièce contemporaine dans des tons pastels sans tomber dans une ambiance rose layette un peu naïve. Nous souhaitions également mettre plein de couleurs qui inspirent sans agresser. Nous avons choisi les décors panoramiques Big Diamond 2 et Big Diamond 3 de Rebel Walls. Ces décors vont particulièrement bien avec la décoration aux tons acidulés des chaises, du tapis et des coussins disposés sur le canapé".

Les bureaux d'Etam décorés par Aurélie Keime, de l'agence Décodeuse. Ici, les papiers peints panoramiques Big Diamond 2 et Big Diamond 3 , en vente chez Au fil des Couleurs.

Les bureaux d'Etam à Clichy, décorés par Aurélie Keime, fondatrice de l'agence de décoration intérieure Décodeuse

Deux boxes dans un style usé

Trois petits boxes vitrés d’environ 10m², dans lesquels les salariés d’Etam reçoivent les fournisseurs ont été redécorés avec une ambiance par box.

L’un d’entre-eux a été décoré avec le papier peint Battered Walls de Rebel Walls, qui donne l’impression que plusieurs papiers peints ont été successivement arrachés du mur. “Ce papier peint a un effet très décontracté qui fait totalement sortir du bureau. Avec ce papier peint, on est à Brooklyn. Son côté usé donne le sentiment que ces bureaux existent depuis toujours”.

Les bureaux d'Etam décorés par Aurélie Keime, de l'agence Décodeuse. Ici, le papier peint panoramique Battered Wall de Rebel Walls en vente chez Au fil des Couleurs.

Dans un autre box, Aurélie Keime a également joué sur le côté vieilli avec le décor panoramique Frontage de Rebel Walls qui représente un mur en béton fissuré laissant apparaître des briques. “Ce papier peint a un effet un peu “dirty”, qui contraste avec les salariés tous parfaitement habillés et stylés. On sait que c’est un faux-mur, mais imaginer des briques anciennes a un effet assez amusant. J’ai d’ailleurs eu beaucoup de compliments pour ce box”.

Les bureaux d'Etam décorés par Aurélie Keime, de l'agence Décodeuse. Ici, le papiers peint panoramique Frontage de Rebel Walls , en vente chez Au fil des Couleurs.

Une cafétéria blanche et noire lumineuse

La cafétéria est située au milieu des bureaux. Vintage et contemporaine, elle combine le blanc et le noir pour un côté très intemporel. Aurélie Keime a choisi le papier peint Arches d’Eco Wallpaper : “Ce papier peint est très frais et dynamique avec ses formes arrondies. Le blanc est parfait pour une cafétéria : il est très lumineux et permet de donner l’aspect d’un endroit propre et frais”. Pour contraster avec le mur, Aurélie Keime a choisi des étagères noires et une décoration blanche et noire, avec une touche de bois dans l’horloge qui rappelle le bois clair du soubassement. “Ils ont tellement adoré cette cafétéria qu’ils m’ont demandé d’en faire une dans le même style pour un autre étage !”.

L'une des cafétérias du siège social d'Etam, décoré par Aurélie Keime, de l'agence Décodeuse. Ici, le papier peint Arches de Ecowallpaper - Engblad & Co, en vente chez Au fil des Couleurs

Le papier peint Arches blanc décore à merveille la cafétéria noire et blanche du siège social d'Etam, décoré par Aurélie Keime, de l'agence Décodeuse.

Pour plus d’inspirations ou d’informations, retrouvez tous les projets d’Aurélie Keime sur son site Décodeuse.

Produits en rapport avec cet article